On est tous des artistes

L’art naïf

Découvrez l'histoire de l'art

Rechercher

Résultat :

738 élément(s) trouvé(s) pour "Tous les articles"
Retour à la recherche

MOTS-CLÉS LES PLUS RECHERCHÉS

Abstrait | Acrylique | Aquarelle | Artisanat | Bijoux | Bois | Collage | Design | Dessin | Écriture | Huile | Musique
Tableau de Niko Pirosmani Agrandir

Fruit Stall
(Niko Pirosmani, Domaine public)

L’art naïf

L’art naïf peut s’exprimer à travers différentes formes d’art, dont la peinture, la sculpture et l’architecture, et se dissocie généralement de tout enseignement académique. Il se caractérise fréquemment par une représentation candide du quotidien et par l’utilisation de couleurs vives et pures.

Les artistes naïfs sont autodidactes et leurs œuvres sont souvent transcendées par une sorte de simplicité enfantine. Ils témoignent également d’une grande spontanéité. Parce que les règles et les techniques de l’art sont ignorées, la perspective est généralement absente de la peinture naïve, bien qu’on note un soin particulier porté aux détails.

Le terme « art naïf » aurait été utilisé pour la première fois pour désigner les œuvres d’Henri Rousseau, chef de file du mouvement, qui avoue ouvertement ne rien comprendre à la perspective. Parmi les autres artistes naïfs reconnus, on retrouve Ferdinand Cheval, Séraphine Louis, Adolphe-Julien Fouéré et André Demonchy.

Ajouter à mes coups de coeur