On est tous des artistes

L’anamorphisme

Découvrez l'histoire de l'art

Rechercher

Résultat :

11 élément(s) trouvé(s) en lien avec La Renaissance
Retour à la recherche

MOTS-CLÉS LES PLUS RECHERCHÉS

Abstrait | Acrylique | Aquarelle | Artisanat | Bijoux | Bois | Collage | Design | Dessin | Écriture | Huile | Musique
Segment de Les Ambassadeurs Agrandir

Segment de Les Ambassadeurs
(Hans Holbein le Jeune, 1533, Domaine public)

L’anamorphisme

L’anamorphisme est la déformation d’une image, qui se veut réversible si l’on l’observe à partir d’un certain angle ou grâce à un système optique (surface réfléchissante courbe). En peinture, cette technique est particulièrement populaire dans l’Angleterre des Tudor. Plusieurs artistes connus s’y intéressent de près, dont Hans Holbein, Léonard de Vinci ou Albrecht Dürer.

Si l’anamorphose est aujourd’hui facile à réaliser technologiquement, au cours de la Renaissance, les artistes doivent s’en remettre à des principes mathématiques. Ils tracent donc le contour de l’élément à représenter, puis couvrent le croquis de lignes perpendiculaires. Ensuite, ils modifient les intervalles d’un côté, puis reproduisent le tout sur un support final.

Il va sans dire que la réalisation d’une anamorphose demande alors une grande compréhension de la perspective et des dimensions, en plus d’une dextérité artistique hors du commun.

Ajouter à mes coups de coeur