On est tous des artistes

Le contexte d’Un dimanche après-midi sur l’île de la Grande Jatte

Découvrez l'histoire de l'art

Rechercher

Résultat :

11 élément(s) trouvé(s) en lien avec Le pointillisme
Retour à la recherche

MOTS-CLÉS LES PLUS RECHERCHÉS

Abstrait | Acrylique | Aquarelle | Artisanat | Bijoux | Bois | Collage | Design | Dessin | Écriture | Huile | Musique
Un dimanche après-midi sur l’île de la Grande Jatte Agrandir

Un dimanche après-midi sur l’île de la Grande Jatte
(Georges Seurat, 1884-86, Domaine public)

Le contexte d’Un dimanche après-midi sur l’île de la Grande Jatte

Lorsque Georges Seurat peint Un dimanche après-midi sur l’île de la Grande Jatte, la société française se retrouve au cœur d’un chaud débat, visant à désigner le dimanche comme un jour de congé obligatoire. À cette époque, les autorités morales encouragent les hommes à passer cette journée en famille, mais il faut attendre 1906 pour que cette suggestion devienne officielle.

Le tableau montre également certaines particularités de la mode de l’époque, dont les fameuses robes à tournure, également dites à « cul de Paris » ou « faux-cul ». Pour rehausser leur silhouette et mettre l’accent sur la chute de leurs reins, les femmes arrangeaient sous leur robe diverses pièces de tissus ou des systèmes d’arceaux. Cette mode dura approximativement de 1870 à 1890.

Ajouter à mes coups de coeur