On est tous des artistes

Les premiers outils de dessin

Découvrez l'histoire de l'art

Rechercher

Résultat :

10 élément(s) trouvé(s) en lien avec L’histoire du dessin
Retour à la recherche

MOTS-CLÉS LES PLUS RECHERCHÉS

Abstrait | Acrylique | Aquarelle | Artisanat | Bijoux | Bois | Collage | Design | Dessin | Écriture | Huile | Musique

Les premiers outils de dessin

La pointe de métal : Pour dessiner, au cours de l’Antiquité, on utilise la pointe de métal, généralement faite d’or, d’argent, de cuivre ou de plomb. On la trempe dans un mélange, généralement constitué de blanc d’Espagne, de poudre d’os, de gomme arabique et de pigments.

La plume : Le dessin à la plume est connu depuis l’Antiquité et est particulièrement fréquent à l’époque médiévale. Également utilisées dans le domaine de l’écriture, ces plumes étaient surtout recueillies sur des cygnes, des corbeaux et des oies.

Le fusain : Reconnu pour sa fragilité, le fusain consiste en fait en un petit bâtonnet de charbon de bois. Il produit une trace noire qui s’estompe facilement.

La pierre noire : Tenue comme un crayon, la pierre noire est un schiste argileux de couleur grise ou noire. On l’utilise fréquemment, au XVe siècle, en Italie.

La sanguine : D’une texture semblable au fusain et à base d’hématite, la sanguine présente une teinte rougeâtre. Elle est particulièrement appréciée par les artistes de la Renaissance pour réaliser des portraits et des dessins anatomiques.

Ajouter à mes coups de coeur