On est tous des artistes

Emily Carr (1871-1945)

Découvrez l'histoire de l'art

Rechercher

Résultat :

738 élément(s) trouvé(s) pour "Tous les articles"
Retour à la recherche

MOTS-CLÉS LES PLUS RECHERCHÉS

Abstrait | Acrylique | Aquarelle | Artisanat | Bijoux | Bois | Collage | Design | Dessin | Écriture | Huile | Musique
Odds and Ends (Emily Carr) Agrandir

Odds and Ends
(Emily Carr, 1939, Domaine public)

Emily Carr (1871-1945)

De retour au Canada après avoir étudié la peinture aux États-Unis et en Europe, Emily Carr s’engage, en 1912, dans une initiative d’envergure : elle parcourt la côte nord-ouest de la Colombie-Britannique et visite des villages autochtones.

Préoccupée par le déclin de la culture amérindienne, elle répertorie l’art autochtone en peignant des habitations, des totems, etc. Comme son œuvre ne suscite ni encouragement ni soutien financier dans la Colombie-Britannique conservatrice de l’époque, elle délaisse la peinture en 1913 pour administrer un immeuble à logements.

Son art renaît en 1927 lorsqu’on l’invite à participer à une exposition sur l’art autochtone à Ottawa. Elle y rencontre le Groupe des Sept, dont les œuvres l’inspirent. Elle réalise ses toiles les plus importantes et les plus puissantes, celles qui feront sa renommée, entre 1927 et 1937. Des ennuis de santé la forceront à abandonner la peinture pour se tourner vers l’écriture.

Ajouter à mes coups de coeur
  • Le carré de sable
  • Lampe Canadien
  • Boîte recyclée