On est tous des artistes

La paternité des oeuvres

Découvrez l'histoire de l'art

Rechercher

Résultat :

738 élément(s) trouvé(s) pour "Tous les articles"
Retour à la recherche

MOTS-CLÉS LES PLUS RECHERCHÉS

Abstrait | Acrylique | Aquarelle | Artisanat | Bijoux | Bois | Collage | Design | Dessin | Écriture | Huile | Musique
Le mariage Arnolfini Agrandir

Le mariage Arnolfini
(Jan van Eyck, 1434, Domaine public)

La paternité des oeuvres

Si, aujourd’hui, il est d’usage pour un peintre d’inscrire son nom en bas à droite de son œuvre pour s’en assurer la paternité, il n’en a pas toujours été ainsi. En effet, anciennement, certains artistes y incluaient plutôt un autoportrait ou encore certains messages. Par exemple, dans Le mariage Arnolfini, on retrouve, au-dessus du miroir, l’inscription « Jan van Eyck fut ici ».

En ce qui concerne les œuvres anciennes, il est difficile d’être assuré de la paternité de leur auteur. Jadis, les maîtres étaient généralement aidés d’assistants dans leurs ateliers, ce qui signifie que la part du travail de chacun est parfois vague. Ainsi, une œuvre peut valoir beaucoup plus cher lorsque l’on est certain qu’un peintre reconnu en est l’unique auteur.

Ajouter à mes coups de coeur