On est tous des artistes

Le barbier de Séville, Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais

Découvrez l'histoire de l'art

Rechercher

Résultat :

738 élément(s) trouvé(s) pour "Tous les articles"
Retour à la recherche

MOTS-CLÉS LES PLUS RECHERCHÉS

Abstrait | Acrylique | Aquarelle | Artisanat | Bijoux | Bois | Collage | Design | Dessin | Écriture | Huile | Musique
Le barbier de Séville Agrandir

Le barbier de Séville
(1884, Domaine public)

Le barbier de Séville, Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais

Le barbier de Séville, ou La précaution inutile, est une oeuvre de Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais. Il s’agit de la première partie d’une trilogie nommée Le roman de la famille Almaviva. Elle fut présentée pour la première fois en février 1775, après avoir été refusée à plusieurs reprises.

L’intrigue tourne autour du comte Almaviva, un noble qui souhaite épouser une jeune fille orpheline, Rosine. Celle-ci est toutefois déjà courtisée par le vieux Bartholo, son tuteur. Le comte fera appel à Figaro, le barbier de Séville, pour concrétiser ses plans.

En 1775, la pièce de Beaumarchais connut relativement peu de succès. On a notamment reproché à l’auteur de s’être lancé dans une forme de théâtre de foire. Au-delà des apparences, la comédie se veut pourtant une oeuvre socialement engagée.

Ajouter à mes coups de coeur