On est tous des artistes

Le shakuhachi et le Fuke

Découvrez l'histoire de l'art

Rechercher

Résultat :

738 élément(s) trouvé(s) pour "Tous les articles"
Retour à la recherche

MOTS-CLÉS LES PLUS RECHERCHÉS

Abstrait | Acrylique | Aquarelle | Artisanat | Bijoux | Bois | Collage | Design | Dessin | Écriture | Huile | Musique
Moines de la secte Fuke Agrandir

Moines de la secte Fuke
(Komusou, 1940, Domaine public)

Le shakuhachi et le Fuke

L’histoire du shakuhachi est intimement reliée à celle de la secte bouddhiste Fuke, dont les membres mendiaient autrefois en jouant de cet instrument à vent. Ainsi, au cours du sakoku, période d’isolement volontaire de l’ère d’Edo (1615-1868), de nombreux espions empruntèrent le costume de ces moines travaillant à la solde des autorités en place.

Pour déterminer si un individu était un moine ou un espion, on lui demandait donc de jouer une pièce de shakuhachi. Démasqués, les espions qui en étaient incapables pouvaient même ultimement se servir de l’instrument pour se battre. À la fin du sakoku, devenu trop suspect, l’instrument fut banni pendant plusieurs années.

Ajouter à mes coups de coeur