On est tous des artistes

Les premiers artisans

Découvrez l'histoire de l'art

Rechercher

Résultat :

738 élément(s) trouvé(s) pour "Tous les articles"
Retour à la recherche

MOTS-CLÉS LES PLUS RECHERCHÉS

Abstrait | Acrylique | Aquarelle | Artisanat | Bijoux | Bois | Collage | Design | Dessin | Écriture | Huile | Musique
Scène de 1568 Agrandir

Travail en atelier
(1568, Domaine public)

Les premiers artisans

Au cours du Moyen-Âge, l’artisanat inclut presque l’ensemble des métiers n’ayant pas trait à l’agriculture (tisserand, boulanger, cordonnier, sellier, etc.). Sous le système féodal, les artisans sont souvent des serfs qui tentent de s’affranchir ou d’obtenir une reconnaissance grâce au travail de leurs mains.

Bientôt, les artisans acquièrent un certain statut, défendant leur monopole et en s’affichant comme professionnels. Une hiérarchie se développe et un système d’enseignement est mis de l’avant. Des maîtres montrent les rudiments d’un métier à des apprentis, soumis à leur autorité et ne bénéficiant que d’un salaire réduit.

Engagé très jeune, parfois même avant l’adolescence, l’apprenti doit se familiariser avec les exigences du métier en suivant à la lettre les façons de faire et techniques traditionnelles. La durée de la formation est alors variable, mais peut s’étendre sur près d’une dizaine d’années.

À une certaine époque, pour éliminer toute concurrence, l’apprentissage d’un métier est obligatoire pour être considéré comme un artisan. Peu à peu, des techniques de production de masse apparaissent, nuisant grandement aux artisans qui perdent alors leur monopole.

Ajouter à mes coups de coeur