On est tous des artistes

L’hyperréalisme

Découvrez l'histoire de l'art

Rechercher

Résultat :

21 élément(s) trouvé(s) pour «abstrait»
Retour à la recherche

MOTS-CLÉS LES PLUS RECHERCHÉS

Abstrait | Acrylique | Aquarelle | Artisanat | Bijoux | Bois | Collage | Design | Dessin | Écriture | Huile | Musique

L’hyperréalisme

Totalement opposé à certains courants liés à l’art abstrait (expressionnisme abstrait et art conceptuel), l’hyperréalisme vise plutôt à l’obtention d’un aspect aussi photographique et léché que possible. Il apparaît aux États-Unis vers la fin des années 60 et se base entre autres sur l’objectivité de l’image et le désir de représenter la réalité brute.

L’hyperréalisme puise certaines de ses sources dans le pop art, en ce sens qu’il met en évidence la banalité du quotidien et de la vie réelle. Certains artistes ont repoussé les limites de ce mouvement, en faisant ressortir la banalité d’une scène, en mettant l’accent sur les défauts d’un modèle ou en donnant un aspect exagérément lustré à leur toile.

Pour faire en sorte que leur œuvre soit aussi fidèle que possible à la réalité, certains artistes adeptes du mouvement projettent une photographie sur le support avant de peindre. D’autres tentent plutôt de déconcerter l’observateur avec des sculptures qui semblent vivantes.

Dans les années 70, John De Andrea et Duane Hanson, deux artistes hyperréalistes, fabriquent des moulages de modèles vivants qu’ils peignent ensuite avec grand soin pour qu’ils aient l’air réels. Dotés de vêtements et d’accessoires, ou complètement nus, les personnages qu’ils créent semblent aussi vivants que les gens en chair et en os qui les contemplent.

Ajouter à mes coups de coeur