Le service de recherche est temporairement indisponible... Le théâtre québécois - On est tous des artistes

On est tous des artistes

Le théâtre québécois

Découvrez l'histoire de l'art

Rechercher

Résultat :

738 élément(s) trouvé(s) pour "Tous les articles"
Retour à la recherche

MOTS-CLÉS LES PLUS RECHERCHÉS

Abstrait | Acrylique | Aquarelle | Artisanat | Bijoux | Bois | Collage | Design | Dessin | Écriture | Huile | Musique
Théâtre amateur Agrandir

Scène de théâtre amateur
(Christian Lamontagne, Les Productions Vic Pelletier)

Le théâtre québécois

Le théâtre au Canada français a longtemps été marginalisé. En fait, c’est en 1825 qu’est construite la première salle de spectacle permanente du pays, le Royal, à Montréal. Au début, les pièces présentées sont majoritairement des succès européens.

Ce n’est qu’après la Seconde Guerre mondiale que le théâtre québécois s’affirme, notamment grâce à la troupe d’Émile Legault, Les Compagnons de Saint-Laurent. En 1948, la pièce de Gratien Gélinas, Tit Coq, connaît un succès jusqu’alors inégalé. Toutefois, pendant un certain temps, bon nombre d’œuvres sont présentées à la radio plutôt que sur la scène.

Au cours des années 50, on commence à financer le milieu théâtral, qui se taille lentement une véritable place au sein des arts québécois. En 1968, Michel Tremblay présente Les belles sœurs, une œuvre qui devient rapidement un classique et dont les échos retentissent encore aujourd’hui.

Ajouter à mes coups de coeur