On est tous des artistes

L’ukiyo-e

Découvrez l'histoire de l'art

Rechercher

Résultat :

738 élément(s) trouvé(s) pour "Tous les articles"
Retour à la recherche

MOTS-CLÉS LES PLUS RECHERCHÉS

Abstrait | Acrylique | Aquarelle | Artisanat | Bijoux | Bois | Collage | Design | Dessin | Écriture | Huile | Musique
La Vague au large de Kanawaga, Hokusai Agrandir

La Vague au large de Kanawaga
(Hokusai, 1831, Domaine public)

L’ukiyo-e

Le mouvement artistique ukiyo-e apparaît au Japon à partir du XVIIe siècle, pendant l’époque Edo (1603-1868). Le terme ukiyo-e signifie « images du monde flottant », expression faisant allusion à la nature pénible et transitoire de la vie humaine à laquelle les bouddhistes souhaitent se soustraire.

S’il s’agit aussi d’une école de peinture, l’ukiyo-e incarne surtout l’art de l’estampe japonaise. Les portraits de femmes et d’acteurs du théâtre traditionnel kabuki font d’abord la renommée de l’école. Après un déclin amorcé au début du XIXe siècle, le courant connaît un renouveau vers 1820, grâce au paysage et à la contribution d’artistes comme Katsushika Hokusai et Utagawa Hiroshige.

Les estampes de paysage sont entre autres prisées parce qu’elles représentent des endroits reconnaissables du Japon. La découverte des techniques de représentation de la perspective, méthode venue de l’Occident, amalgamée à la tradition orientale joue également un rôle notable dans l’intérêt que les Japonais portent au paysage.

Ajouter à mes coups de coeur